Annie Baillargeon vit et travaille à Québec. Son travail pluridisciplinaire qui intègre la peinture, la performance et la photographie propose une représentation exaltée et transgressive du corps. Elle a été cofondatrice du collectif Les Fermières obsédées, un collectif de performance principalement connu pour l’indiscipline qu’il a insufflée au genre de l’art action. Elle poursuit maintenant sa pratique en tant que membre-fondatrice du collectif B.L.U.S.H. Son travail solo a été présenté dans plusieurs centres d’artistes québécois et canadiens : L’Oeil de poisson, le Centre VU de Québec, l’Espace F de Matane, la Galerie Séquence de Saguenay et la Galerie 44 de Toronto. Elle a aussi participé à de nombreuses expositions collectives, notamment L’envers des apparences au Musée d’Art Contemporain de Montréal, C’est arrivé près de chez vous au Musée National des Beaux-Arts de Québec, Dans un monde post : Un événement post-punk présentée à la galerie The Invisible Dog à Brooklyn, The Constructed Images au festival Contact Image à Toronto et Touched à la biennale de Liverpool. Ses oeuvres ont aussi été présentées en France, en Serbie, en Pologne, en Équateur, en Irlande, en Australie, au pays de Galles et à Chicago. Elle a fait l’objet d’une vingtaine d’articles et publications en plus d’être récompensée par plusieurs prix : Prix du jury Arts Salt Spring 2015 ; Prix Vidéré, meilleur événement ; Conseil de la culture de Québec; Manifestation international d’art de Québec ; Prix Cornelius-Krieghoff, ville de Québec ; Prix Vidéaste recherché-e ; prix du jury, La Bande vidéo, Québec. Elle a aussi été retenue pour la longue liste pour le Québec du Prix Sobey 2017. Elle est représentée à Montréal par la Galerie D’Este et à Québec par la Galerie 3. Ses oeuvres se retrouvent dans la collection du Musée des Beaux-Arts du Canada, le Musée national des Beaux-Arts du Québec et la Banque d’art du Conseil des Arts du Canada.

Annie Baillargeon lives and works in Quebec City. Her multidisciplinary approach integrates painting, performance and photography to propose an exhilarating and transgressive representation of the body. She co-founded Les Fermières Obsédées, an art collective known for their irreverent action art. She now pursue her practice as a founding member of the collective B.L.U.S.H. Many Art Centers in Quebec and Canada has presented her solo work: L’Oeil de poisson and the Centre VU of Quebec City, Espace F in Matane, Gallery Séquence in Saguenay, and the Gallery 44 in Toronto. She was also part of numerous collective exhibitions, most notably: Appearances at the Musée d’art contemporain of Montréal, C’est arrivé près de chez vous at the National Museum of Fine Arts of Quebec, In a Post-World : Post-punk Art Now presented at The Invisible Dog Art Center in Brooklyn, The Constructed Images at the Contact Image Festival in Toronto and Touched at the Liverpool Biennal. She also presented her work in France, Serbia, Poland, Ecuador, Ireland, Australia, Wales, and at Chicago. There is more than 20 publications dedicated to her work. She also received many prizes: Salt Spring Art Prize in 2015; Vidéré Prize, best event ; Quebec Arts Council; the Manif d’Art ; Cornelius-Krieghoff Prize, Quebec City; Vidéaste Recherché-e Prize; Jury Prize, La Bande Vidéo, Quebec City. She also has been nominated on the Long List for the Quebec of the Sobey Prize Award in 2017. She is represented by D’Este Gallery in Montreal and by Galerie 3 in Quebec City. Her work is featured in several collections, including the National Gallery of Canada, the Musée national des beaux-arts du Québec, and the Art Bank of the Canada Council for the Arts.