NUIT SANS FIN

Loin d’être la pièce des insomniaques, cette chambre à coucher fait appel à une ambiance taciturne et paisible où surgissent peurs enfantines et totem onirique. Sous sa pendule hypnotique, une figure guère réveillée de son sommeil, est plongée sur son lit de miroir. Sur cette plaque infinie, elle forme par son étalement un paysage entre celui d’un ciel étoilé et celui d’une montagne nordique. 

5 Nuit sans fin.jpg

Nuit sans fin, 2010
Installation, sculptures de cire, mirroir et objets, Exposition de groupe La maison,  L'oeil de Poisson, Québec.
Crédit: Étienne Boucher